Note : Les services sont offerts en français et en anglais.

Problématiques traitées

Le retard de langage

Le retard de langage est un décalage par rapport à la courbe de développement normal du langage. L’acquisition du langage se fait tardivement et les étapes du développement du langage durent plus longtemps. Les habiletés langagières d’un enfant présentant un retard de langage peuvent alors être comparables à celui d’un enfant plus jeune. Le retard de langage peut toucher à la fois les sphères réceptives et expressives du langage. 

Le trouble primaire et persistant du langage

Le trouble primaire du langage est une atteinte neurologique qui affecte l’expression et la compréhension du langage. Le trouble est dit « primaire », car il ne peut être expliqué par une déficience intellectuelle, une déficience auditive, un manque de stimulation ou un autre trouble neurologique (attention, mémoire, etc.). Le trouble est dit « persistant », car les difficultés sont neurologiques et donc permanentes, et une rééducation intensive ne permet pas d’enrayer les difficultés. Divers profils de dysphasie peuvent être observés en fonction des niveaux et de la sévérité de l'atteinte du langage. Au quotidien, l’enfant peut avoir des difficultés à comprendre des consignes longues ou complexes, avoir de la difficulté à faire des inférences et des raisonnements, il peut produire des phrases inadéquates ou avoir de la difficulté à produire certains sons ou groupes de sons.

Le trouble du langage

Le trouble de langage affecte aussi l’expression et la compréhension du langage, mais peut être expliqué ou relié par une atteinte, par exemple des atteintes au niveau des fonctions exécutives, un trouble envahissant du développement, (une énumération nécessite 3 éléments) etc. Le trouble peut se manifester dans les modalités orales et écrites. Au quotidien, les difficultés sont similaires à celles décrites pour la dysphasie.

La dyslexie et la dysorthographie

La dyslexie et la dysorthographie sont des troubles d'origine neurologique qui entraînent des difficultés importantes à lire et à écrire les mots avec exactitude et fluidité. Ces difficultés persistent dans le temps et résistent aux interventions reconnues efficaces par la recherche. Au quotidien, l’enfant a des difficultés à lire un texte, à résumer un texte lu et à répondre aux questions de compréhension. Il peut aussi avoir de la difficulté à apprendre ses mots de vocabulaire, à écrire des phrases et des textes et pourrait faire de nombreuses erreurs d’orthographe.

Bégaiement et trouble de la fluidité

Le bégaiement est un trouble de la parole qui apparaît, généralement entre l’âge de deux et cinq ans. Dans plusieurs cas, il s’agit alors de difficultés transitoires et les hésitations se réshorberont seules. Toutefois, certaines personnes présenteront un bégaiement persistant qui risque d’avoir des répercussions importantes à long termes si un suivi n’est pas entrepris. Le bégaiement peut se manifester par des répétitions de sons, de syllabes ou de mots, des prolongements de sons, des blocages, des ajouts de mots inutiles et un manque général de fluidité dans la production de la parole.

Les troubles articulatoires

Les troubles d’articulation ne sont pas en lien avec le développement du langage, mais plutôt avec les mouvements nécessaires pour produire un son. Un trouble articulatoire est caractérisé par des substitutions, des omissions, des additions ou des distorsions de sons (par exemple, parler « sur le bout de la langue »). Ils peuvent être causés par une faiblesse ou un débalancement dans les muscles et les articulateurs jouant un rôle dans la parole (lèvres, langue, mâchoires). Ils peuvent parfois être causés par d’autres éléments, tels qu’une perte auditive, une fissure palatine, une anomalie au niveau de la forme de la bouche. Dans ces cas, la rééducation en orthophonie ne suffit pas pour régler le problème. Il faudra aussi consulter le spécialiste indiqué (dentiste, chirurgien).

Trouble orofacial myofonctionnel (TOM)

Le trouble orofacial myofonctionnel est un trouble qui affecte les mouvements impliquant les muscles de la bouche et du visage. Les TOM résultent d’une mauvaise position de la langue ou des lèvres au repos (quand la personne n’est pas en train de parler, de manger, etc.). La langue ou les lèvres étant mal positionnées, la croissance et le fonctionnement des structures orofaciales (mâchoire, dentition, palais, etc.), peuvent être affectés. Les TOM ont donc un impact sur l’articulation, la mastication et la déglutition.

Pour obtenir plus d’informations concernant les différents troubles, vous pouvez consulter la section liens.

Tarifs (2018)

Intervention langage oral et écrit (55 minutes) : 100$
Intervention parole et déglutition (40 minutes) : 85$

Les interventions sont d’une durée de 55 minutes, incluant la discussion avec le parent en fin de rencontre selon le besoin. La fréquence des rencontres sera déterminée en fonction de l’âge du client, de ses besoins et des disponibilités des parents et de l’orthophoniste.

Évaluation de la parole : 215$
Évaluation du langage oral (2 rencontres de 1h00 à 1h15) : 620$
Évaluation du langage oral et écrit (2 rencontres de 1h30 à 1h45) : 925$
Évaluation de la dyscalculie (1 rencontre de 1h30 à 1h45) : 300$
Évaluation 18 mois à 5 ans :Le tarif et le nombre d'heures requis sont variables et seront déterminés lors de votre discussion avec l'orthophoniste, en fonction de la problématique, des besoins et de l'âge de l'enfant.

Les tarifs d’évaluation comprennent l’ensemble des tâches du processus d’évaluation (passation des tests formels, analyse des données, appels aux intervenants scolaires ou provenant d’un autre établissement, rédaction du rapport d’évaluation) et une rencontre de présentation du rapport et d’explication des résultats.

Ouverture de dossier : 200$
(Dans la situation d'un client qui souhaite un suivi, mais dont l’évaluation n’a pas été faite à la Clinique d’orthophonie du Suroît)

Note d’évolution : 200$
(À la demande du parent ou lors d’un transfert vers un autre professionnel/établissement)

Modalités de paiement

Le paiement s'effectue à la fin de chaque rencontre, en argent comptant, par chèque, par Interac ou par carte de crédit. Les chèques postdatés ne sont pas acceptés. Pour les évaluations, le montant total est réparti en fonction du nombre de rencontres. Un reçu pour les impôts et les assurances est remis à chaque rencontre.